0
0
0
s2smodern

Dettes karmiques, karma et numérologie karmique :

Il existe quatre dettes karmiques majeures 13, 14, 16 et 19, mais aussi cinq dettes mineures, 11, 12, 15, 18 et 26, 
J’ai d’autre part pu constater, encore une fois, que cette notion de dettes karmiques et pas seulement, est très mal utilisée, mal expliqué et surtout particulièrement déformés dans leurs interprétations, c’est bien dommage de constater que les dérivent en numérologie et même en astrologie, s’accentue de plus belles, quel que soit le réseau utilisé, et même sur certains sites web, ça reste de toute façon la responsabilité de chacun, de vouloir diffuser et colporter des informations erronées, alors faite toujours attention aux informations que vous récolter sur internet, vérifier toujours leurs sources.

Passons maintenant au sujet du jour, Il y a parfois un rééquilibrage qui peut se faire facilement au niveau des énergies karmiques, l’impact d’une dette est donc parfois rééquilibré facilement, elle peut même n’avoir aucun impact dans certains cas, le karma n’est pas une fatalité, il permet de rétribuer de façon à devoir rééquilibrer ce qui doit l’être, et toute action positive, génère comme on le sait du karma positif.

Le karma est un vaste sujet, fascinant et qui fascine bon nombre de personne.
Les dettes karmiques, autant que la notion de karma, ne sont aucunement liées à une punition, ou toutes autres dettes à payer, tel l’huissier venant frapper à la porte pour exiger son dû. Tout action induit inévitablement des conséquences, c’est le principe de cause à effet, ou de causalité, et quoi qu’on en dise le retour de bâton n’est jamais bien loin. Il faut donc pour minimiser les effets du karma négatif, rééquilibrer les énergies vibratoires, pour que l’âme puisse évoluer favorablement, cela prend en général beaucoup de temps, et de nombreuses incarnations seront nécessaires pour cela. Dans une incarnation en cours on peut parfois faire un rééquilibrage rapide, suivant l’action qui a été faite, et si l’on prend rapidement conscience de son erreur, il est toujours temps de remettre les énergies à leur niveau d’équilibre normal, en ayant la bonne attitude, ceci pour éviter d’alourdir encore plus le travail de réparation que l’on doit faire.

Quel que soit le thème de naissance et là, ou les dettes à rééquilibrer, le potentiel ne sera pas le même pour chacun de nous. Certains auront plus d’avantage que d’autre en fonction de son karma, de la personnalité et du chemin de vie. Si plusieurs personnes ont la même dette à réparer, les épreuves, les situations et les personnes ne seront pas les mêmes, mais il peut y avoir parfois des similitudes, des synchronicités, dans le cas ou deux destins se croisent, ou pour un groupe de personnes aussi, qui ont un karma commun, c’est ce que j’appelle le karma de groupe ou karma collectif. Le karma collectif existe bel et bien, que ce soit en positif ou en négatif, par exemple avec une équipe sportive qui mène à bien un projet commun, qui pourra les amener à la victoire, ou plus funestement, un ensemble de personnes se trouvant au même moment au centre d’une catastrophe aérienne, il y a évidemment de nombreux autres exemples susceptibles, d’étayer mes propos.

Pour moi le karma, n’est pas qu’une notion négative faisant partie uniquement du passé antérieur d’un individu.
Je le vois comme une énergie omniprésente et évolutive, avec laquelle nous devons composer, en effectuant des actions négatives mais aussi positives, d’où le karma négatif et positif. Le karma est une continuité, certaines actions négatives d’un passé antérieur, doivent être rééquilibrées, et certaines actions positives d’un passé antérieur, font partie de nos acquis et de notre potentiel actuel.

Ce qui veut dire que ce que nous faisons d’important dans notre vie actuelle va conditionner notre futur, et donc par la même occasion, les actions négatives comme positives, qui influencera notre karma en général. Le présent étant finalement la clé.

Que doit-on retenir de tout cela, le constat est simple en réalité, l’être humain à la volonté, de vouloir, imposer ses idées et ses idéaux au plus grand nombre, d’asseoir sa domination sous quelque forme que ce soit et cela se répète encore et encore, au pas seulement dans les plus hautes sphères du pouvoir, mais très souvent à titre individuel. Si l’individu ne peut pas avoir l’ascendant sur le plus grand nombre, alors il l’exercera sur une petite partie, et même aux plus proches. L’être humain à beaucoup de travail à faire avant d’accéder à l’évolution suprême, il a encore beaucoup de choses à apprendre, pour pouvoir s’élever.
Les incarnations successives de l’âme servent à cela.
Tant que les leçons de vie ne seront pas apprises, l’individu n’aura de cesse, d’essayer de s’améliorer, au prix de gros efforts.

0
0
0
s2smodern