0
0
0
s2smodern
Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

Un ou plusieurs prénoms ? Deux dates de naissances différentes ?

Certaines personnes se posent la question de savoir, s’il faut utiliser un ou plusieurs prénoms dans une étude numérologique, quand ils existent, et son inscrit sur l’état civil.

On peut aussi se poser la question, dans le cas où une personne porte plusieurs noms de famille, comme c’est le cas dans certains pays étranger, mais aussi parfois en France.

Si vous avez un seul prénom, et un seul nom de famille, la question ne se posera pas, c’est évident.

Si vous avez plusieurs prénoms, je préconise deux méthodes, à savoir la méthode à un prénom et celle à plusieurs prénoms. Pourquoi ?

Parce que les méthodes sont complémentaires, et qu’un individu utiliser les énergies des deux méthodes, en utilisant par moment que le prénom usuel et à d’autres moments les autres prénoms, en fonction des ses actions et ressentis.

Certaines personnes se retrouvent aussi plus dans un prénom, que dans plusieurs, chacun est différent. Le changement de cycle et l’évolution personnelle, peuvent y être pour quelque chose bien évidemment, ainsi que l’influence des différents cercles sociaux.
La société actuelle et es réseaux sociaux, n’étant pas étranger à tout cela non plus.

Pour ceux qui possèdent deux noms de famille, utiliser les dans une étude, en y ajoutant les deux méthodes citées plus haut.

Dans le cas où une personne porte le nom de la mère sur l’état civil, comme c’est parfois le cas, c’est la même chose, les méthodologies de travail ne changent pas, appliquez ce qui a été dit plus haut, ce qui est inscrit sur l’état civil prime sur tout le reste.

Il y’a aussi une autre méthode, je dirais complémentaire, mais qui ne doit pas se substituer à la méthode fondamentale utiliser en numérologie, elle doit être étudié en parallèle, c’est l’utilisation du nom de la mère, même s’il n’apparaît pas sur l’état civil, cette approche complémentaire peut amener des informations supplémentaires, voir décisive suivant le cas.

Pourquoi utiliser toutes ces méthodes dans une étude, me direz-vous, et bien chaque personne étant unique et n’ayant pas le même vécu, un individu s’appuiera sur les différentes possibilités vibratoire de son ou de ses différentes identités, pour se réaliser en accord avec son chemin de vie.

Parfois des personnes, ne se reconnaisse pas vraiment dans un thème ou une étude de numérologie, il faut alors ouvrir son esprit, et aller chercher les informations manquantes ailleurs, il ne faut donc pas rester figé sur une identité ou une méthode spécifique, mais rechercher le pourquoi, aller creuser plus profond dans les méandres de la numérologie, et aller au-delà de ce qui est visible, les nombres recèles des trésors cachés, les clés de l’évolution personnelle.

Deux dates de naissances ?

Cela peut arriver en effet, pour différentes raison, dans certains pays ou le système administratif est laxiste ou inexistant, par superstition aussi, par erreur…

Voici un exemple concret à ce sujet, à propos de Georges Joseph Christian Simenon grand écrivain Belge bien connus, qui est né le 12 février 1903 (chemin de vie 9), comme indiqué sur son état civil, mais en réalité, Simenon à révéler être né, le 13 février 1903 (chemin de vie 1). Sa mère, par superstition avait souhaité que sa naissance soi déclaré, le 12 et non pas le 13, à une époque le nombre 13 faisait peur à beaucoup de personne, il existait même, le métier de quatorzième à table, ce qui permettait lors d’un repas souvent mondain incluant 13 convives, de faire venir un quatorzième individu, pour conjurer le sort.

Revenons à nos moutons, le fait d’avoir deux chemins de vie, est-il problématique ?
Si au final comme c’est parfois le cas, on obtient le même nombre du chemin de vie, je dirais que c’est moindre mal, mais il faudra prendre en compte un jour de naissance différent, et un changement au niveau des sous-nombres, ce qui, en soi peut déjà apporter quelles perturbations vibratoires.

Dans le cas où les deux chemins de vies sont différents, le problème reste entier, il faudra analyser les deux chemins conjointement pour en tirer des conclusions précises. L’individu pourrait inconsciemment suivre, le chemin déclaré au détriment de son véritable chemin d’origine, cela reste toutefois à vérifier en fonction de l’individu et de son karma.

0
0
0
s2smodern