frzh-TWnlendeitjakorues

L’ordre des templiers et la numérologie secrète :

Les nombres 11 et 13 vont encore une fois resurgir pour nous donner quelques indications, et pour en savoir plus je vous invite à aller voir ma vidéo ‘’les nombres 11 et 13 dans leurs dimensions funeste et occulte’’, qui parle aussi de numérologie secrète, qui est complémentaire à celle-ci.

Date de fondation de l’ordre des Templiers :

Le 13 janvier 1129.
On peut ici voir directement le nombre 13, mais aussi le 11 de l’année universelle 1129, que l’on retrouve une deuxième fois en réduisant le 29 2 + 9 = 11

Date d’approbation pontificale :

Le 29 mars 1139 par Innocent II, 164ème Pape, né Gregorio Papareschi.

Le 11 apparait ici aussi en réduisant le 29, et logiquement dans la date universelle de 1139.

D’autre part, Innocent II étant le 164ème pape, en réduisant 164, cela nous donne 1 + 6 + 4 =  11, nous obtenons encore une fois le nombre 11, qui n’oublions pas est un maitre nombre censé être une énergie de maitrise et non pas d’asservissement, sauf pour les occulte.

Suite à la perte de la terre sainte induite par le siège de Saint-Jean-d'Acre de 1291, l'Ordre des templiers a été essentiellement en France victime de la lutte entre la papauté avignonnaise et le roi de France, Philippe le Bel.

Notons au passage que la date de 1291 réduite, 1 + 2 + 9 + 1 = 13, nous donne encore une fois le nombre 13, qui est le nombre des transformations souvent radicales et pas toujours souhaité.

L’ordre a été de fait, dissous par le pape français Clément V, le 22 mars 1312a, date à laquelle Clément V, officialisa la dissolution de l'ordre des templiers, à la suite d'un procès en hérésie.

Ici nous avons le 22 qui est un multiple de 11, 11 * 2 = 22, mettant l’énergie du 11 à un niveau encore plus élevé, d’autre part la date universelle de 1312, inclus le nombre 13.
Souvenons-nous que la date de fondation de l‘ordre des templiers est le 13 janvier 1129, et sa fin le 22 mars 1312, le 13 indiquant outre une mort symbolique, aussi une mort physique, cet ordre ne l’oublions pas était aussi un ordre guerrier.
La fin funeste des templiers est aussi la marque d’une nouvelle époque, tout cela à des fins, qui sait de renaissance, mais sous quelle forme ?
La fin de l’ordre des templiers porte en effet à réflexion, car quel en est le but réel, mais cela est un autre sujet, quoi qu’en regardant de plus près les nombres secrets, on peut y trouver certaines réponses, dont je vous laisse tout loisir d’en tirer les conclusions, en prenant le recul nécessaire pour cela.